isolation pro

Les différentes règlementations sur l’isolation !

La mise en œuvre d’un projet de construction ne peut se faire à l’aveuglette sans tenir compte des standards imposés, tout simplement pour une harmonie et uniformité qualitative des infrastructures dans le pays et ce, pas seulement en France mais dans le monde entier. Toutefois, certains aspects sont plus essentiels que d’autres car traitant directement de la bonne tenue de la nation mais affectant taout aussi bien le quotidien de chaque individu comme l’isolation. Sous toutes leurs formes les plus connues, voyons alors les différentes règlementations sur l’isolation, on parle notamment de la RT 2012. Que savoir à son sujet ? Son objectif ? Ses étapes ? Expliquons tout ce qui concerne de près ou de loin ces réglementations.

La règlementation avant construction et commercialisation :

Avant d’entamer la construction, la loi, comme on le sait, exige la demande d’un permis de construire. A ce propos, il est requis du maître d’ouvrage d’apporter des justificatifs de considération de la RT 2012 lorsqu’il vient soumettre ce permis de construire.

La loi est alors très appliquée sur la suivie de l’état de consommation énergique d’une maison  bien avant sa vente, voire avant sa construction. Entre autres, on mentionne son exigence sur le DPE (Diagnostic de Performance Energétique), un paramètre indicateur de la performance d’énergie d’un logement classé de meilleur à extrêmement mauvais de A à G. Pour illustration simple, une habitation avec une dépense énergétique de 139 kW/m²/an est de classe C.

On en retient que la règlementation s’applique bien avant toute construction et vente de la maison.

Les finalités de la RT 2012 et les infrastructures concernées :

Le but de cette règlementation est l’optimisation des dépenses énergétiques d’un foyer notamment par le biais du contrôle des flux de températures entre l’intérieur et le milieu extérieur. Par la même occasion, il est question de parfaire au mieux possible le confort au sein de la maison.

L’objectif est donc d’isoler de manière homogène les parois à commencer par le toit. Le traitement d’une zone spécifique en négligeant les autres parties n’est pas efficace car les flux thermiques s’échangeront abondamment par ces endroits.isolation meilleur

D’autre part, on dénombre un beau nombre de catégories intéressant cette règlementation dont principalement les bâtiments construits depuis le 01 janvier 2013 incluant toutes les maisons résidentielles. Egalement inclus sont les bâtiments tertiaires, privés ou non ainsi que les constructions en zone ANRU. Avant de voir les coefficients de la réglementation concernée, visitez ce site ici qui vous mettra davantage dans le bain sur cette opération de construction fastidieuse.

Les étapes principales de la RT 2012 :

Elle est conçue pour produire un résultat selon les standards. Ce faisant, on doit respecter les paramètres à remplir suivants :

  • Bbio : Ce coefficient analyse et détermine la qualité de conception de la maison selon deux conditions. Premièrement, il faut qu’elle soit pourvue d’une bonne isolation. Deuxièmement, l’harmonie des matériaux et de l’ensemble en rapport avec l’environnement se doit d’être optimisée. Le Besoin Bioclimatique définit alors la performance globale de votre couverture thermique et pour information, l’idéal est que ce coefficient soit le plus bas que possible tout en suivant un niveau maximal selon la réglementation. Dans ce contexte, divers points sont à analyser. Entre autres, on doit penser à la forme de la maison ainsi qu’aux tailles et localisations des ouvertures, portes et fenêtres sans oublier l’éclairage et bien entendu, l’isolation.
  • Cep :Cet identifiant signifiant “Consommation en Energie Primaire” est l’indicateur d’un niveau de consommation d’énergie à ne pas dépasser dont le niveau standard moyen étant à 50 kWh/m²/an et qui est susceptible de varier selon l’endroit et la nature de la maison. S’agissant de cet identifiant, on se concentre sur l’installation d’un système de production d’énergie performant comme la ventilation,  le climatiseur ou encore le chauffage. Tous ces points, avec l’éclairage, permettent de déterminer la quantité d’énergie nécessaire à votre habitation, permettant ainsi le calcul du Cep.
  • Tic : Il s’agit d’un indicateur de confort personnel des habitants de la maison en matière de température. Pour être clair et simple, ce troisième paramètre signifiant “Température Intérieur Conventionnelle” détermine un niveau de température à ne pas dépasser suite à 5 jours sous un climat très chaud. En effet, il faut s’assurer que la température au sein du bâtiment reste humainement viable en visant surtout le long terme.
  • Q4 : Cet identifiant n’étant pas vraiment à aligner avec les trois précédents, on se doit tout de même de l’évoquer car la RT 2012 s’y intéresse fortement. En gros, il détermine la perméabilité à l’air de l’habitation.

Les autres obligations imposées par la RT 2012

test isolationChaque individu est dans l’obligation de quantifier et de savoir sa consommation d’énergie dans sa maison pour ensuite pouvoir faire installer des systèmes de limitation outre le résultat déjà imposé par la RT 2012.

L’objectif n’étant plus à détailler une nouvelle fois, celui d’optimiser les dépenses d’énergie, on comprend alors que cette réglementation impose l’usage d’une source d’énergie renouvelable. En guise d’exemple, inclus dans ces moyens est l’usage d’un panneau solaire. Grâce à cet apport, on ne dépendra au moins plus à 100% de l’énergie produite par l’Etat signifiant un allègement notable.

Par ailleurs, ce système de production d’énergie renouvelable n’est pas seulement destiné à réchauffer l’habitation en période hivernale. Il est également question de maintenir une ambiance fraîche et aérée en été à travers l’obligation de se munir à minima d’une surface vitrée.

En guise de conclusion, ayant été prouvé qu’un bâtiment mal isolé est un vrai pont thermique et qu’il est très gourmand en dépense énergétique, il est logique qu’il eut été créé des règlementations pour tout contrôler. Celui à jour dont nous avons parlé est une amélioration/mise à jour de la RT 2005, la RT 2012. En résumé, son principe est le contrôle des flux d’énergie entre l’intérieur de la maison est l’environnement dehors, lesquels flux sans cette réglementation forceraient à un gaspillage d’énergie. Les bénéficies sont notables et tant l’Etat que les particuliers en jouissent.